gallery/logo vudenho
Imagerie aérienne 

 

0696 805 518

VUDENHO

Keep calm,i'm a drone pilot!

 

Avec VUDENHO

prenez une hauteur d'avance!

 

gallery/images (19)

Piloter un drone! plus qu'une passion

gallery/images (18)
gallery/images (17)
gallery/le-drone-est-il-interdit

La pratique d'un drone est strictement régie par une réglementation,ces droles dobjets volants peuvent etre dangeureux lorsqu'ils ne sont pas bien utilisés.

Lorsque vous achetez votre drone ,informez vous sur la règlementation.

Depuis le 1 juillet 2018 de nouvelles règles imposent à certains pilotes de drones de loisirs et à tous les pilotes de drones professionnels de suivre une formation.

le certificat d'aptitude théorique de télépilote ,et l'attestation de suivi de formation pratique sont nécéssaires.

Cette obligation ne s'applique pas

pour les aéronefs de moins de

800 grammes ,mais leur pilotes

ne sont pas dispensés de connaitre

les règles.Dans la catégorie -de 800g on retrouve les DJI Mavicpro,Mavic Air,le Spark et le Parrot Bebop2.

Pour les aéronefs de 800 grammes ou plus,les télépilotes doivent justifier d'une attestation de suivi de formation,formation avec plusieurs modules dispensée en ligne et gratuite,cette formation est disponible sur le site de la DGAC(Direction Générale de l'Aviation Civile)

  Pour les professionnels,il faut décrocher le nouveau certificat d'aptitude théorique de télépilote,détenir l'attestation de suivi de formation pratique relative aux scénarios S1;S2;S3 et S4. 

 

 Faut-il assurer son drone?

 Il est dans votre intéret de souscrire à une assurance ,que vous soyez débutant ou confirmé la garantie responsabilité civile est incontournable;(La responsabilité civile de votre assurance et celle de la Fédération Française d'Aéromodélisme)

L'assurance est obligatoire pour les pilotes professionels ,il existe" une assurance drone"protégeant le drone, la radio commande ...et la garantie dommages aux biens ( couvrant chocs, vol,

 aléas météorologique....)

 

  Existe t'il des interdictions de vols?

 

On retrouve une longue liste de lieu interdit,appelée                 

la No Fly Zone.

le pilotage en agglomération ,

le survol des personnes,le survol des sites sensibles

(zone militaire, aéroport, aérodrome, écoles, bâtiments d'etat, parcs et réserves naturels sont interdits. Sur le site internet géoportail vous trouverez les zones No-fly de votre région.

Cependant il existe des autorisations sont possibles  pour les professionels après avoir déclarer son activité à la DGAC et fait des demandes d'autorisation en préfecture.

 

 Que faire si on est importuné par un drone?  

 

     Je vous conseille de réunir le maximun de preuves ,n'hésitez pas à le filmer ,prévenez la gendarmerie et porter plainte. NON !! vous n'avez pas le droit de lui tirer dessus ou d'envoyer des projectiles.

Pour toute transgréssion et, surtout si il s'agit d'un drone de loisirs la gendarmerie peut saisir l'aéronef pour atteinte à la vie privée. le télépilote est passible alors de 45 000€ d'amende et d'un an de prison.

Concernant les zones sensibles l'amende peut monter jusqu'à

 75 000€.

 

 

gallery/téléchargement (9)

Drones et actualité: combattre le Covid-19

prise de température, et des haut-parleurs. « Attention ! Vous êtes dans une zone interdite. Sortez immédiatement », émettait l’un d’eux. Un passant, situé quelques mètres plus bas, venait d’être mesuré avec de la température, signe que peut-être, cet individu était porteur du virus.

Après l’avoir repéré, le nouveau drone redescend de son altitude de croisière, à 25 mètres de haut. C’est à partir de là qu’il repère les individus ayant pris la décision de sortir dans les rues de la commune. Plus bas, en se rapprochant de lui, l’engin volant y allume son capteur de température. En cas d’alerte, sur la cartographie de la zone pointée qu’il mesure, c’est à partir d’un point tournant à l’orange – signe de chaleur trop élevée – que le premier test est donné.

En cas de « température corporelle qui semble anormale, nous envoyons une patrouille (…) relever la température avec un thermomètre de précision pour établir si la personne se trouvait en quarantaine obligatoire qu’elle a violée, en auto-confinement dont elle est sortie ou si elle a des problèmes de santé », détaillait Matteo Copia, auteur et commandant de la police locale, à l’AFP.

 Combattre le Covid-19 ou comment faire face aux crises sanitaires?

 

Le leader mondial DJI aide les agences de sécurité publique,pour la surveillance des espaces publics,la diffusion de messages par haut-parleurs et la mise en place du programme de secours en cas de catastophe.

Outils de premier choix pendant cette pandémie ,le drone aide de nombreuses villes.L'utilisation du drone permet de minimiser les intéractions humaines donc protéger les agents publics.

Les tests DJ avec des partenaires a permis de déployer les drones de 4 façons:

    -faciliter la communication

     -désinfection des lieux

     -livraison de fournitures

     -prise de températures

 

La communication reste simple en délivrant des messages brefs comme:"Mettez votre masque; Restez chez vous !!"

Désinfection rigoureuse.Les drones peuvent couvrir jusqu'à 100 000 m² en 1 heure avec un réservoir de 16 litres.

Livraison de colis de jusqu'a 6 kg,test fait aux USA et République Dominiquaine

Pise de températures avec des drones équipés de caméras infra-rouges,grace à la mise en place d'un coton-tige dans le chanp de la cméra thermique, la caméra a une lecture précise.Ce systeme a été essayé  en Italie et en Chine le berceau de l'épidémie.

 

"Le drone est un outil de surveillance et de prévention. Il nous sert tous les jours. On a 400 gendarmes pour surveiller environ 7 000 km², cela permet d’étendre la surface surveillée et de venir en appui aux équipes au sol", explique le colonel Sébastien Baudoux, commandant de la gendarmerie de la Nièvre.

gallery/covid2

Alors que les drones sont utilisés dans le domaine de la construction, le cinéma,le tourisme,ils sont suscptibles de devenir un outil indispensable dans l'industrie de la santé publique.